Obsolescence programmée : qu’est – ce que c’est ?

L’obsolescence programmée est une pratique interdite et soumise à des sanctions en France. On vous dit tout à ce sujet dans le but de vous renseigner et faire une prévention par rapport à cette pratique.

Comprendre les choses essentielles.

L’obsolescence programmée est une pratique qui vise à réduire de façon volontaire la durée de vie d’un appareil. Cette pratique a pour but de susciter un besoin d’achat chez le consommateur. Les fabricants d’appareils électriques et électroniques mettent en place l’obsolescence programmée afin que le consommateur achète en continu cet appareil.

Cette pratique pousse à la surconsommation mais aussi à la surproduction. De plus, cela participe à l’augmentation de la production de déchets électriques et électroniques. Le gaspillage électronique est également encouragé avec cette pratique.

  • Cependant, depuis 2025, cette pratique est interdite en France. Des sanctions sont même prévues pour les fabricants qui continuent à l’utiliser.
    • Jusqu’à 2 ans d’emprisonnement
    • Une amende d’une somme de 300 000 euros ou alors qui s’élève à hauteur de 5% du chiffre d’affaires annuel du fabricant.

Les types d’obsolescence programmée.

Il existe 3 types d’obsolescence programmée reconnue. Voici une brève présentation de chacun de ces types.

L’obsolescence technique.

L’obsolescence technique est sans aucun doute le type de pratique le plus courant. En effet, cela concerne l’ensemble des appareils électriques ou électroniques. Le bien cesse de fonctionner car le fabricant prévoir des composants à durée de vie limitée qui ne sont pas réparables. De plus, ce composant n’existe pas en vente au détail.

L’obsolescence programmée esthétique.

Ce type d’obsolescence programmée peut aussi être appelé obsolescence psychologique ou culturelle. 

Cette fois, il s’agit du moment où le fabricant met en vente un nouvel appareil qui se dit être plus performant que le précédent. Cette pratique crée un besoin chez le consommateur en communiquant en grande quantité sur cet appareil. C’est ce qu’on appelle l’effet de démontage.

L’obsolescence logicielle.

Ce type d’obsolescence concerne les logiciels et les applications. Une mise à jour ou une nouvelle version de ce logiciel. Cela concerne également le fait de rendre incompatible très rapidement une version du logiciel ou de l’application par rapport à l’utilisation.

Comment lutter contre cette pratique : l’obsolescence programmée ?

Il existe plusieurs solutions qui permettent de lutter contre l’obsolescence programmée. Nous avons décidé de vous en présenter 2.

Veillez à l’indice de réparabilité.

L’indice de réparabilité est une mesure mise en place au 1er janvier 2021. Il s’agit d’une note sur 10 qui indique au consommateur à quel point un appareil est simple à réparer. 

Plus la note se rapproche de 0, plus l’appareil est compliqué à réparer. Cependant, si la note s’approche de 10, cela signifie que l’appareil en question a plus de chances d’être réparé le jour où il dysfonctionne.

  • Pour le moment, cette mesure concerne seulement quelques catégories d’appareils :
    • Les smartphones
    • Les ordinateurs portables
    • Les téléviseurs
    • Les lave – linge avec hublot
    • Les tondeuses à gazon électriques

Opter pour la réparation.

Une autre solution qui permet de lutter contre cette pratique qu’est l’obsolescence programmée est de faire réparer vos appareils du quotidien. 

En effet, des centaines de réparateurs spécialisés dans le petit électroménager sont installés partout en France. Ils proposent un service professionnel qui permet d’offrir une seconde vie à vos appareils. De plus, cette solution est bien souvent économique en plus d’être écologique. En effet, dans la majorité des cas, le fait de faire réparer son appareil coûte moins cher que d’en racheter un neuf.

Enfin, si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez également réparer vos appareils par vous – même en achetant des pièces détachées